Un revenant !

Publié le par Général de Richoufftz

 

Voilà plus d’une année maintenant que je ne me suis pas manifesté sur les différents thèmes d’une actualité ô combien riche mais désespérante à la fois, piteuse bien souvent et révoltante à bien des égards,  insupportable car focalisée pour l’essentiel sur le catastrophisme ambiant, et que je n’ai pas partagé avec vous - du moins avec ceux et celles qui m’ont accompagné ces années durant - les commentaires pertinents que vous ne manquiez pas de m’adresser alors.

 

Ceci étant , et contrairement aux apparences, je n’ai pas quitté le navire - celui de la réflexion et de l’écriture, de la communication et du partage  - pour je ne sais quelle destination juteuse en terme financier ou de reconnaissance et d’honneurs , voire retiré du monde dans quelque ermitage en attendant des jours meilleurs… J’ai pensé que devant la succession des évènements économiques, politiques, sociaux, militaires et environnementaux que nous vivons depuis un peu plus d’une année, l’accélération comme l’ampleur des phénomènes qui donne une impression de vertige, notre incapacité collective à juguler les crises sans fin et pourtant prévisibles, il valait mieux prendre du champ plutôt que de commenter dans la tourmente. Il s’agit bien, pour moi, de comprendre, pousser la réflexion, faire partager et proposer…

 

Dans ces conditions c’est bien dans le quotidien d’un travail difficile, ingrat parfois, mais ô combien enrichissant que j’ai concentré tous mes efforts : redonner leur chance dans la vie à des jeunes éloignés voire très éloignés du monde du travail. En un mot, le collectif qui m’accompagne depuis toutes ces années où j’ai rejoint le monde de l’entreprise, composé d’hommes et de femmes œuvrant dans le monde de l’insertion, mais pas seulement, animé par une foi inébranlable et un dévouement hors pair, éloigné de tout clivage partisan car animé par le seul objectif qui nous apparaît essentiel - développer le cursus d’insertion particulier, que j’avais initié, afin de permettre aux plus faibles, d’accéder à l’emploi - a fait feu de tous bois. Ainsi, c’est  bien une « coalition » qui s’est  progressivement déployée, cette année , sur plusieurs régions de l’Hexagone, obtenant des résultats plus qu’honorables de mise à l’emploi.         

 

Il est vrai que dans les conditions actuelles de crise majeure, de récession inéluctable, de lendemains incertains et de pessimisme ambiant, redonner du sens à l’engagement collectif - même sur une petite échelle - est incontestablement la preuve que nombre de nos concitoyens sont toujours prêts à s’engager pour mener des actions au profit de notre collectivité, sous réserve d’en comprendre le sens profond - expliquer sans fard -, d’en saisir l’intérêt non seulement à court terme mais sur le long terme - dire la vérité -, et d’adhérer sans arrières pensées - accepter le leadership, mais pas à n’importe quel prix ! -. Modestement, je crois pouvoir dire que nous avons su créer cette confiance mutuelle au travers d’un projet emblématique, trouver l’écoute et les appuis nécessaires parmi les acteurs représentatifs de la collectivité, associer des « mondes » qui n’avaient pas l’habitude de se côtoyer, donner espoir à un public délaissé parce que ignorant du cadre de vie, et ainsi fixer de nouvelles bases d’un contrat social accepté.

 

Oui, cela valait la peine de m’éloigner un peu.

 

 

Publié dans Projets de Société

Commenter cet article

lionel schnaebelé 07/02/2012 08:06


A nos soldat mort pour la france ?


bref disons nous qu'étre libre là est l'essence de la vie de la culture de l'art de l'art de la guerre dixit lionel schnaebelé

lionel schnaebelé 04/12/2011 14:48


L'économie doit servir l'homme et non pas l'homme l'économie !!!

AntoineG 20/11/2011 22:17


Ah, cela fait plaisir de voir que de tels projets portent leurs fruits.


Votre nom a attiré mon attention, la première fois, il y a quelques années, suite à votre projet d'insertion et d'initiation au permis de conduire. Je me souviens avec une certaine émotion, voire
une émotion certaine, d'un article du Canard enchaîné, un hedbomadaire que l'on ne peut soupçonner d'un a priori favorable envers les militaires, qui expliquait votre projet et en parlait en
bien... Des coups à avaler de travers! :-)


Communiquez un peu plus sur vos activités de "réactivation" ou d'activation de populations à risque, désinsérées ou autres, je suis certain que cela nous fera du bien au moral, à tous, au sein de
la sinistrose ambiante.


Les hommes et les femmes, c'est là que réside le AAA de la France, pas à la corbeille! (pour parodier le Général de Gaulle)


Cordialement et admirativement.


Antoine