Bonne année ?

Publié le par Le général de Richoufftz

Ne croyez pas que je veuille, au travers de ces quelques lignes qui vous sont adressées, très chers blogueurs, céder à la facilité de vous présenter des vœux qui ne seraient que des souhaits convenus ou des propositions inatteignables car totalement hors sujet par les temps que nous connaissons : travail, sécurité, joie de vivre, confiance en l’avenir… Non !

Tout simplement un grand merci d’abord à ceux et celles, nombreux, qui m’ont encouragé, soutenu, conseillé de leurs écrits, de leurs critiques et qui m’ont accordé leur confiance par  leur fidélité à me lire. Pour tous, bonne année 2007 et qu’elle vous apporte en premier lieu la santé car lorsque l’on se sent bien dans sa peau, la vie à venir paraît devoir vous appartenir. Et puis,  dans un second temps, que cette année vous conserve cette passion partagée que j’ai cru déceler en chacun de vous au cours de nos dialogues à distance et qu ‘elle continue d’animer votre foi, encore intacte( ?), en notre pays. Car il va nous en falloir de la passion pour garder la tête froide et faire preuve du discernement nécessaire afin de ne pas céder à la facilité devant les oracles politiques et prendre pour argent comptant des promesses qui s’avèreront vaines sitôt passés les résultats des rendez-vous électoraux! Nous commençons à avoir une certaine habitude du non-dit, du non fait, de la non décision, du non courage, du non engagement…

Alors de grâce conservez cette passion à remuer les montagnes, votre esprit critique, votre discernement en toute chose et votre attachement à notre si beau pays qui vaut la peine que l’on se mobilise pour lui.

Et puis l’expérience me fait dire que les « chapelles » dont nous avons le secret, les « baronnies » dont nous sommes si friands, les « mille feuilles » administratifs dont nous nous sommes dotés, les « avantages acquis »…une fois pour toutes en véritable forteresse, l’hédonisme dans le travail érigé en véritable « art de vivre », l’arrivée des « papy boomers » à l’âge de la retraite, une dette telle que nos enfants seront bien en peine d’acquitter représentent les quelques facettes de cette « exception française » dont nous sommes bien les seuls au monde à en vanter l’excellence, mais pour quels lendemains ?

Alors passionnés de tous poils que j’ai côtoyé au cours de ces années, sans bruit et avec détermination, éloignés des ambitions et des calculs, vous représentez bien ces « combattants de l’ombre » qui seront autant de volontaires et de bénévoles dont le pays aura besoin le moment venu. L’histoire fourmille d’attitudes exemplaires de publics portés par le seul intérêt qui puisse compter à leurs yeux: le bien commun. J’adhère sans réserve à cette façon d’être et de faire. Bonne année !

Publié dans Messages aux lecteurs

Commenter cet article

N.L 21/01/2007 16:06

Monsieur,Votre article m'a ému. Votre facon de voir les choses, de parler de l'avenir  est exemplaire et pleine de bon sens. Je vous suggère sans plaisanter de rentrer en politique le plus rapidement possible. Vous avez une équipe formée grace à ce blog, des gens de bonne volonté et en dehors de tout calcul comme vous dites. Il faut porter vos idées au dela de l'internet. Faites vous entendre et sachez que vous n'êtes pas seul. Vous portez des idées simples, pragmatiques pour notre pays, son avenir et votre expérience vous donne une crédibilité incontestable.Qu'attendez vous?Un fidèle lecteur,N.L