Courage!

Publié le par E.R

Merci a ceux et celles qui m’encouragent à poursuivre –quoi ? Je ne le sais pas vraiment- et qui me soutiennent de leurs messages quotidiens. Au-delà de la confiance que vous me témoignez et au travers de ma personne, vous rendez hommage à ces hommes et femmes de conviction qui m’ont aidé sans relâche au cours de ces derniers mois pour que cette « aventure » réussisse en dépit des frilosités multiples. Vous n’imaginez pas l’espoir général suscité à l’occasion de cette démarche que nous souhaitions simple et pragmatique au profit d’une population – difficile comme vous l’avez senti-, au-delà des clivages partisans et des certitudes éculées.

Ce qu’il faut avoir à l’esprit c’est que nous ne sommes plus à nous demander ce qu’il y a lieu de faire, mais de mettre en œuvre des solutions pragmatiques qui puissent répondre aux défis de notre société que nous avons été incapables de relever depuis trois décennies. C’est dans ce cadre que nous aurions pu modestement « rebondir » pour faire du « sur mesure »: je vous l’exposerai sous peu.

Quant aux quelques officiers rétifs à envisager une quelconque implication de nos armées, même à dose homéopathique- pour les raisons que j’évoquais ce matin: on ne peut pas revenir au service militaire- je leur dirai tout simplement que leur vocation première est d’abord et avant tout la formation des hommes, certes pour en faire des soldats et défendre la patrie ; justement notre patrie n’est-elle pas en danger ? Il est vrai que l’on peut rester les bras ballants alors que la violence prend pied et reporter sur les autres – tous sans exception d’ailleurs- le soin de régler le problème…Certes, mais quelle société voulons-nous pour nos enfants, quels liens sociaux souhaitons-nous transmettre et faire partager aux jeunes générations? Violence et désespoir ?

Vous l’aurez compris la résolution de cette crise profonde ne se fera qu’à la condition de s’en donner les moyens c'est-à-dire , à mon sens, dépasser les sempiternels clivages politiques en associant « ceux qui veulent », tous ceux qui peuvent apporter quelque chose au pays. Appréhender les domaines dans lesquels doivent s’exercer les efforts ,créer des plateformes pluridisciplinaires « opérationnelles » dédiées , se donner les moyens de juger les résultats en toute transparence et remettre une qualité délaissée au centre de l’action politique : le courage…

Publié dans Messages aux lecteurs

Commenter cet article

Richard 19/08/2006 00:02

Mon Général, je vous ai entendu sur RMC ce vendredi, (à écouter ici: http://www.1001podcast.com/podcast/RMCInfo/channel38/18-08_invitebco.mp3 )Magnifique intervention qui recentre les choses.

Laurence Fournier 06/06/2006 12:55

Mon pauvre Jean-Pierre !
Que d'aigreur dans vos propos...Sans doute êtes vous plus à plaindre qu'à blâmer...Comme dit le dicton, il n'y que ceux qui font rien...

Jacques Heurtault 04/06/2006 15:13

Je n'ai peut-être rien compris? Pour moi, les choses sont simples : il s'agit d'un contrat. Aux jeunes  qui veulent fournir un effort SOUTENU (dans l'intensité, dans la durée ...), il leur est promis du RESULTAT concret. Mieux même : un résultat durable (le mot est très à la mode!). Ceux qui veulent s'en sortent A CONDITION DE LE VOULOIR VRAIMENT ... Les autres auront eu la possibilité. On leur proposera, peut-être, quelque chose d'autre. Mais surement un psychologue à temps plein pour faire une thérapie remboursée par la Sécu ...Quant aux jeunes délinquants, on leur proposera cette première solution ou bien LA PRISON FERME. Ce seront les termes du CONTRAT ! Pour ce qui est de la PRISON, pas besoin de leur accord ... C'est la Justice de la République qui décide. Une Justice qui a bien besoin d'un bon coup de torchon. Outreau est là pour nous apprendre qu'il y a ... "une couille dans le pâté".

Ose 03/06/2006 12:19

Bien répondu Gael!! Et jean pierre pourquoi souhaites-tu une bonne retraite au general? Je crois qu'il n'as pas fini ce qu'il a entrepris et nul doute que sa carrière est loin de se terminer...

Gael Fouchet 03/06/2006 10:22

Jean Pierre la critique est aisée...et ton commentaire me parait bien déplacé! Qu'as tu fais pour la Nation? As tu eu le courage d'aider les plus démunis? C'est vrai que tu n'as peut etre pas les capacités d'écrire un blog, d'avoir des gens derrière toi pour te soutenir quand il le faut, mais que vaut cette jalousie déplacée de jean-pierre (qui n'est peut-etre meme pas capable de parler sous son vrai nom par manque de courage) qui n'a jamais connu son heure de gloire? Mon général ce n'est pas avec des gens comme ceux la que la France pourra avancer...