A qui profite "le crime"?

Publié le par Le général de Richoufftz

En ce moment vous aurez remarqué que la presse s’exprime beaucoup sur la Côte d’Ivoire, ou du moins, rapporte des faits qui ne peuvent que desservir la crédibilité de nos forces qui font sur place, depuis maintenant plus de trois années, un remarquable travail de maintien de la paix.

Pour avoir servi sur ce théâtre pendant plus de quatre mois à la tête de près de 4000 hommes et femmes tous tendus à la réussite de la mission, je puis vous dire qu’un tel « tam-tam » médiatique est toujours mal ressenti. En effet, il est désagréable pour une entité comme la nôtre qui se donne sans compter -que serait ce pays si la France n’était pas présente avec ses soldats ?- d’être ainsi montrée du doigt.

Bien sûr si des faits répréhensibles devaient être confirmés par une enquête de commandement ou dénoncés par la justice, nous accepterions les reproches et les condamnations quelles que puissent en être les conséquences pour ceux ou celles qui auraient commis de tels délits. Mais si tout ceci n’était que ragots avancés par une presse à la recherche de « scoops » à tout prix sans s’entourer des recoupements nécessaires, alors nous pourrions penser à des « manœuvres » d’intoxication –de «déception» disait-on autrefois- s’inscrivant dans un processus plus large consistant à décrédibiliser peu à peu les troupes françaises dans la zone : à qui profite le « crime » ?

Publié dans Coups de gueule...

Commenter cet article

Broquet 14/03/2006 17:10

 
Général,
Mais comment diavble entre-t-on en contact avec vous ? Je ne suis pas très doué en internet et cie mais tout de même ...
Depuis une heure j'essaie de trouver votre adresse ... Auriez vous pris une tenue de camouflage ?
Ayanty dirigé pendant 28 ans le Centre de Formation des Elus Locaux et ayant animé quqleus séminaires sur les "tensions" dans les banlieues, j'ai quelques notions sur le dossier et serais heureux de m'en entretenir avec votre équipe et pas seulemebnt pour "ajouter une
 
Encore faut-il pouvoir vous joindre.
 

dominique sonjon 10/03/2006 20:02

tout à fait d'accord avec vos propos mais il est possible que, dans l'armée, comme dans tout le reste de la fonction publique, il y ait quelques éléments nocifs qui salissent l'image du service rendu ! je sais trop de quoi je parle pour être moi-même fonctionnaire des collectivités territoriales et avoir pu observer depuis plus de 30 ans, combien fonctionnaires (et élus !!!!) pour certains, s'inscrivent dans des logiques trangressives graves ! je ne sais pas pour l'armée, mais pour les collectivités, ces gens restent la plupart du temps impunis et de mon point de vue, c'est terriblement grave ! bon courage !

Alceste 10/03/2006 18:15

Si annuler un vautour de guerre est répréhensible, une transvaluation s'impose.

kikoo 10/03/2006 16:21

oui certes attendons les résultats de l'enquête mais par exemple pr le general poncet c'était vrai...on peut pas le nier il y a des bavures qui sont pas bien percues...

Tib 10/03/2006 11:03

Vous avez raison...attendons les résultats de l'enquête!